Quelle Bécanne ?




La question du type de moto que l'on doit posséder pour prétendre entrer dans la famille des Bikers est souvent posée ?

La réponse est sans appel ! Une Harley Cruiser bien sur ! Mais pourquoi ?

Imaginons une minute qu'un prétendu pratiquant de parachutisme se pointe avec un Deltaplane affirmant haut et fort qu'il est un Parachutiste ! Que dites vous, Oui c'est un Parachutiste ? Non ! Bien sur ! Et bien il en va de même avec les Bikers ! Le Parachute est dans les air, Le Deltaplane aussi, mais les deux pratiquants n'ont pas le même objectif, ni la même tenue, ni les même accessoires etc.. Le motard qui roule en Enduro ou en Sportive ou en Routière n'a pas les mêmes objectifs, ni la même tenue, ni les mêmes accessoires que le Bikers !

Cependant, il existe une tolérance quand à la marque de la moto. Les Triumphs (plutôt Customisées) voire les Européennes de manière générale (Moto Guzzi) sont tolérées et éventuellement les Japonaises, si celles ci ont reçues des modifications conséquentes !

Une autre réponse se tient dans l'histoire même du mouvement, qui trouve son origine dans les événements du 4 juillet 1947 de la petite ville Californienne de Hollister aux USA où un groupe de motards s'était fait remarqué par leurs comportements quelques peu bruyants et chahuteurs lors d'une manifestation de courses motocyclistes. Ces derniers, ne trouvant pas de lieu pour s'amuser se pointèrent dans une petite ville bien pensante et se heurtèrent à l'hostilité de ses habitants. Les choses finirent pas se dégrader et firent la une des journaux. Le président de l'AMA déclara alors que les fauteurs de troubles, anticonformistes, ne représentaient que 1% de tous les motards. Or, ces fauteurs de troubles ne roulaient quasiment qu'en Triumph, en Indian ou en Harley Davidson.

La Maison Indian ayant disparue et les Motos étrangèrent souffrant des taxes élevées à l'importation, les différents clubs de Bikers, qui se développèrent par la suite (tous exclusivement situés sur le territoire Américain), adoptèrent tout naturellement la marque Harley dont les moteurs V-TWIN et la forme Customs (caractérisé par l'absence totale de carénage et une position de conduite spécifique avec les pieds en avant) beaucoup plus virils correspondaient parfaitement à l'idéal de ces "motards". L'association Bikers/Customs traversa l'Atlantique durant les années 60
et se développa en tradition jusqu'à aujourd'hui.



Ce qui m'amène à dire : mieux vaut être un Bikers sans bécane
qu'un prétendu Bikers avec n'importe quoi ! !
 
QUI ? QUOI ? COMMENT ? POURQUOI ?
 
by Franko HARDRIDER

SYLO !

Welcome on facebook !
Publicité
 
 

=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=